EN URSS AVEC GIDE

Cécile Vargaftig

Sélection Grand Prix SGDL de la Non-Fiction

Intellectuel engagé ou écrivain dégagé ? Est-ce qu’on choisit vraiment ? En 1936, le célèbre et sulfureux André Gide soutient la révolution soviétique. Le parti communiste l’invite en URSS, espérant qu’il fasse la publicité du régime. Gide accepte, et séjourne deux mois en Union soviétique, accompagné de cinq autres écrivains : Pierre Herbart, Eugène Dabit, Louis Guilloux, Jef Last, et Jacques Schiffrin. Mais rien ne se passe comme prévu, et, très vite, Gide publie Retour d’URSS, dans lequel il dénonce le stalinisme naissant. 
Fille d’un poète communiste, petite-fille d’émigrés russes, je remonte le temps et fais à mon tour le voyage. Je compare les souvenirs des uns et des autres, j’interroge les miens, et j’essaie de comprendre. Pourquoi Gide a-t-il été si peu écouté ? Pourquoi tant d’écrivains ont-ils choisi de se taire ? L’appartenance à une minorité sexuelle est-elle une arme de discernement ? Pourquoi mon père est-il resté si longtemps communiste ? 
 Traversée des mémoires, visite aux fantômes, descente en rappel au fond du puits de mon âme, chevauchée dans ma bibliothèque, ce livre est le journal d’un expédition intime, politique, et littéraire, au coeur brûlant du XXème siècle. 

Éditions Arthaud

« En URSS avec Gide est un « journal » résolument subjectif, plein de réflexions passionnantes sur la vérité en littérature et la radicalité en politique.  »

L’Obs, Grégoire Leménager

« Un éloge de la lucidité. »

L’Express, Louis-Henri de La Rochefoucauld

« Un livre bouleversant et éclairant. »

L’Humanité, Jean-Claude Lebrun

« La puissance magnétique d’En URSS avec Gide, livre qui paraît simple, écrit sur le ton de la conversation familière, tient à la violence rédemptrice de la tension qui le traverse, à cette rage, à cette joie. »

Le Monde, Florent Georgesco
Le Monde, Cécile Vargaftig
I
France Culture

« La Salle des machines », Mathias Énard

I
Radio RCJ

« Le billet d’humeur », Michaël Prazan