des indépendants de l’édition au service des textes

Nouveautés

Le Dernier des siens
Couverture La Hongrie sous Orban
Couverture La Hongrie sous Orban

Sélection Prix Renaudot et Renaudot des lycéens 2022
Sélection Prix Femina et Femina des lycéens 2022
Sélection Grand Prix du roman de l'Académie française 2022
Sélection Prix Maya 2023

« Un ovni dans la rentrée littéraire, un roman d'une beauté hors du temps, et déjà un classique. »
Lire, Patricia Reznikov

« Roman que l’on vous défie de lire sans être submergé par la "solastalgie", ce sentiment de détresse lié à la crise environnementale. »
Télérama, Charlotte Fauve

« Le Dernier des siens dégage cette émotion propre à tout roman d’amitié. »
Libération, Mathieu Lindon

Sélection Prix Renaudot et Renaudot des lycéens 2022
Sélection Prix Femina et Femina des lycéens 2022
Sélection Grand Prix du roman de l'Académie française 2022
Sélection Prix Maya 2023

« Un ovni dans la rentrée littéraire, un roman d'une beauté hors du temps, et déjà un classique. »
LIRE, Patricia Reznikov

« Roman que l’on vous défie de lire sans être submergé par la "solastalgie", ce sentiment de détresse lié à la crise environnementale. »
Télérama, Charlotte Fauve

« Le Dernier des siens dégage cette émotion propre à tout roman d’amitié. »
Libération, Mathieu Lindon

La ferme de montaquoy
Couverture Le Rapport chinois

« Absolument somptueux. »
Le Monde des Livres, Denis Cosnard

Couverture Le Rapport chinois

« Absolument somptueux. »
Le Monde des Livres, Denis Cosnard

« Un livre splendide ! Si vous aimez la BD vous allez adorer, si vous n'aimez pas la BD vous allez adorer ! »
Télématin, France 2, Olivia de Lamberterie

« L'auteur du Café de la plage construit un objet littéraire mêlant archives, dessins et textes. »
ELLE, Catherine Robin

« Un livre splendide ! Si vous aimez la BD vous allez adorer, si vous n'aimez pas la BD vous allez adorer ! »
Télématin, France 2, Olivia de Lamberterie

« L'auteur du Café de la plage construit un objet littéraire mêlant archives, dessins et textes. »
ELLE, Catherine Robin

Ne jamais baisser les yeux
Couverture Le Rapport chinois
Couverture Le Rapport chinois

« Écoutez cette femme qui ne baisse jamais les yeux. Écoutez cette voix claire et déterminée. Elle a commencé à collecter à l’âge de 12 ans. À 71, elle dirige le Secours populaire. Une haute idée de la solidarité. »
France Inter, L'invité de 9h10, Sonia Devillers

Précarité : les nouveaux vulnérables avec Henriette Steinberg
France 5, C à vous, Anne-Élisabeth Lemoine

« Écoutez cette femme qui ne baisse jamais les yeux. Écoutez cette voix claire et déterminée. Elle a commencé à collecter à l’âge de 12 ans. À 71, elle dirige le Secours populaire. Une haute idée de la solidarité. »
France Inter, L'invité de 9h10, Sonia Devillers

Précarité : les nouveaux vulnérables avec Henriette Steinberg
France 5, C à vous, Anne-Élisabeth Lemoine

Les Tourmentés
Couverture La Hongrie sous Orban
Couverture La Hongrie sous Orban

Talent Cultura 2022
Sélection Prix des Inrockuptibles, catégorie premiers romans

« Une œuvre puissante et angoissante [...]. Un excellent et haletant roman. Lucas Belvaux a désormais deux cordes à son arc. Et il vise juste. »
L'Obs, Jérôme Garcin

«  Un roman psychologique captivant, cinématographique, on est pris du début à la fin, très bien construit, découpé magistralement, on vit ce que vivent les personnages. »
La Librairie francophone, France Inter, Emmanuel Khérad

« Un texte maîtrisé. »
Les Inrockuptibles

« Un talent littéraire évident. »
Politis, Christophe Kantcheff

Talent Cultura 2022
Sélection Prix des Inrockuptibles, catégorie premiers romans

« Une œuvre puissante et angoissante [...]. Un excellent et haletant roman. Lucas Belvaux a désormais deux cordes à son arc. Et il vise juste. »
L'Obs, Jérôme Garcin

« Un texte maîtrisé. »
Les Inrockuptibles

« Un talent littéraire évident. »
Politis, Christophe Kantcheff

Tout garder
Couverture Le Rapport chinois
Couverture Le Rapport chinois

« Carole Allamand démontre avec Tout garder un très grand talent d'écrivaine, en parvenant à sublimer une vie rabougrie jusqu'à la folie : c'est sans doute ce qu'on appelle littérature. »
Causette.fr, Anna Cuxac

« Entre le devoir de mémoire et celui de rédemption, entre l’impossible pardon et l’impossibilité de s’excuser, Carole Allamand navigue avec beaucoup de dignité parmi les décombres d’une vie de famille dévastée. »
Le Courrier, Amandine Glavarec

« Un livre saisissant. »
La Nouvelle République, Ambre Philouze-Rousseau

« Un récit touchant, parfois poignant, sur le dérèglement de notre rapport aux objets et la puissance secrète des liens familiaux. »
Trois Couleurs, Bernard Quiriny

« Carole Allamand démontre avec Tout garder un très grand talent d'écrivaine, en parvenant à sublimer une vie rabougrie jusqu'à la folie : c'est sans doute ce qu'on appelle littérature. »
Causette.fr, Anna Cuxac

« Un livre saisissant. »
La Nouvelle République, Ambre Philouze-Rousseau

« Un récit touchant, parfois poignant, sur le dérèglement de notre rapport aux objets et la puissance secrète des liens familiaux. »
Trois Couleurs, Bernard Quiriny

Au départ, nous étions quatre

« Un roman à combustion lente. Une manière de sables mouvants qui avalent le lecteur et le relâchent pantois. L'auteur de ce tour de force, P.E. Cayral, semble déjà d'évidence en pleine possession de ses moyens. »
Le Figaro littéraire, Alexandre Fillon

« Toute la réussite de P.E Cayral tient à la manière délicate dont il débusque, derrière ces postures figées, l’ombre portée du quatrième enfant. »
Le Monde des livres, Florence Bouchy

« Un premier roman très réussi. »
Causeur, Samuel Bon

Couverture La Hongrie sous Orban

« Un roman à combustion lente. Une manière de sables mouvants qui avalent le lecteur et le relâchent pantois. L'auteur de ce tour de force, P.E. Cayral, semble déjà d'évidence en pleine possession de ses moyens. »
Le Figaro littéraire, Alexandre Fillon

« Toute la réussite de P.E Cayral tient à la manière délicate dont il débusque, derrière ces postures figées, l’ombre portée du quatrième enfant. »
Le Monde des livres, Florence Bouchy

« Un premier roman très réussi. »
Causeur, Samuel Bon

« Ce roman s’impose, d’entrée, par une écriture obsédante, par des métaphores aussi subtiles qu’inattendues, par un style qui jamais ne se relâche et subjugue le lecteur. »
Le Télégramme, Jean Bothorel

le Brassard
Couverture La Hongrie sous Orban
Couverture La Hongrie sous Orban

Sélections Prix Sport Scriptum 2022
Sélection Prix Jules Rimet 2022

« De cette trajectoire sulfureuse, le magistrat Luc Briand tire un livre passionnant. »
Le Monde, Christine Rousseau

« Un récit biographique exemplaire. »
Le Figaro Magazine, Jean-Christophe Buisson

Sélections Prix Sport Scriptum 2022
Sélection Prix Jules Rimet 2022

« De cette trajectoire sulfureuse, le magistrat Luc Briand tire un livre passionnant. »
Le Monde, Christine Rousseau

« Un récit biographique exemplaire. »
Le Figaro Magazine, Jean-Christophe Buisson

El Gordo
Couverture La Hongrie sous Orban
Couverture La Hongrie sous Orban

« Xavier Mauméjean signe un roman picaresque exceptionnel, drôle et fantaisiste, qui lui permet de mieux décrire l’un des épisodes les plus tragiques du XXe siècle. Pour ne rien gâcher, il écrit superbement. »
Le Figaro Magazine, Nicolas Ungemuth

« Xavier Mauméjean réussit un roman d’aventures foisonnant. À dévorer d’une traite. »
L'Humanité, Sophie Joubert

« Xavier Mauméjean signe un roman picaresque exceptionnel, drôle et fantaisiste, qui lui permet de mieux décrire l’un des épisodes les plus tragiques du XXe siècle. Pour ne rien gâcher, il écrit superbement. »
Le Figaro Magazine, Nicolas Ungemuth

« Xavier Mauméjean réussit un roman d’aventures foisonnant. À dévorer d’une traite. »
L'Humanité, Sophie Joubert

Roulette russe
Couverture Le Rapport chinois
Couverture Le Rapport chinois

« Léonore Queffélec nous livre un récit intime et touchant. »
La Matinale de France Musique, Jean-Baptiste Urbain

« Une histoire mère-fille hors normes. »
RTS, Vertigo Anne-Laure Gannac

« Léonore Queffélec nous livre un récit intime et touchant. »
La Matinale de France Musique, Jean-Baptiste Urbain

« Une histoire mère-fille hors normes. »
RTS, Vertigo Anne-Laure Gannac

previous arrow
next arrow

Elisabeth SAMAMA

Éditrice

Tiffany Meyer

Attachée de presse

Chloé Tipo

Graphiste