des indépendants de l’édition au service des textes

Nouveautés

exemple couverture bandeau
En URSS avec Gide couverture

Sélection Grand Prix SGDL
de la Non-Fiction

« La puissance magnétique d’En URSS avec Gide, livre qui paraît simple, écrit sur le ton de la conversation familière, tient à la violence rédemptrice de la tension qui le traverse, à cette rage, à cette joie. »
Le Monde, Florent Georgesco

« Un livre bouleversant et éclairant. »
L'Humanité, Jean-Claude Lebrun

Sélection Grand Prix SGDL
de la Non-Fiction

« La puissance magnétique d’En URSS avec Gide, livre qui paraît simple, écrit sur le ton de la conversation familière, tient à la violence rédemptrice de la tension qui le traverse, à cette rage, à cette joie. »
Le Monde, Florent Georgesco

« Un livre bouleversant et éclairant. »
L'Humanité, Jean-Claude Lebrun

Couverture Baby Farmer
Couverture Baby Farmer

« Amaury da Cunha relate son périple en Nouvelle-Zélande sur les traces de la seule femme de l'île à avoir été condamnée à mort : Minnie Dean. »
LH Le Mag, Sean James Rose

« Amaury da Cunha relate son périple en Nouvelle-Zélande sur les traces de la seule femme de l'île à avoir été condamnée à mort : Minnie Dean. »
LH Le Mag, Sean James Rose

Couverture Chronique d'un amour
Couverture Chronique d'un amour

« Recourant tour à tour au journal, au roman et à la poésie, l’auteur interroge en creux l’un des présupposés du lyrisme : il faudrait souffrir pour savoir écrire. »
Blog Organiste, Maxime Lerolle

« Une belle découverte sur l’amour qui nous transforme, nous élève, nous fait grandir. »
Blog Cultrur'elle, Caroline Doudet

« Recourant tour à tour au journal, au roman et à la poésie, l’auteur interroge en creux l’un des présupposés du lyrisme : il faudrait souffrir pour savoir écrire. »
Blog Organiste, Maxime Lerolle

« Une belle découverte sur l’amour qui nous transforme, nous élève, nous fait grandir. »
Blog Cultrur'elle, Caroline Doudet

Couverture Come Prima

Sélection Prix de la Closerie des Lilas

Couverture Come Prima

Sélection
Prix de la Closerie des Lilas

« Sophie Simon s’empare du roman psychologique à l’italienne avec une simplicité gracieuse pour faire le portrait de Celso dont le charme évoque le Zeno d’Italo Svevo. »
Le Monde des Livres, Raphaëlle Leyris

« On sort de cette lecture envoûtée, bouleversée et mélancolique. Il se joue dans ces lignes tout ce que la littérature tente de percer à chaque roman d'amour. »
Avantages, Nathalie Six

« Un roman aussi captivant qu'élégant. »
Point de vue, Jessica L. Nelson

« Un suspense sentimental aussi efficace que subtil. Come prima suscite la jubilation. »
Le Figaro Magazine, Christian Authier

« On sort de cette lecture envoûtée, bouleversée et mélancolique. Il se joue dans ces lignes tout ce que la littérature tente de percer à chaque roman d'amour. »
Avantages, Nathalie Six

« Un suspense sentimental aussi efficace que subtil. Come prima suscite la jubilation. »
Le Figaro Magazine, Christian Authier

Couverture Nos secrets trop bien gardés
Couverture Nos secrets trop bien gardés

« Une grande histoire. »
Le Monde des livres, Macha Séry

« Romanesque et merveilleusement bien écrit. »
Canal +, L'info du vrai, Gérard Collard

« Un John Le Carré féministe, à la fois idéaliste et glamour, absolument inoubliable. »
Avantages, Nathalie Six

« S'appuyant sur des documents déclassifiés de l'agence et sur l’histoire de la maîtresse de Pasternak, Nos secrets trop bien gardés fait revivre trois espionnes de la guerre froide, les amours de Pasternak, et les montagnes très russes de cette saga - captivante. »
Marie-Claire, Gilles Chenaille

« La judicieuse résonance du livre est de souligner le rôle alors tenu par des femmes oubliées dans cette belle histoire de la culture occidentale. »
Le Parisien week-end, Hubert Artus

« Une grande histoire. »
Le Monde des livres, Macha Séry

« Un John Le Carré féministe, à la fois idéaliste et glamour, absolument inoubliable. »
Avantages, Nathalie Six

« La judicieuse résonance du livre est de souligner le rôle alors tenu par des femmes oubliées dans cette belle histoire de la culture occidentale. »
Le Parisien week-end, Hubert Artus

Couverture Anatomie d'un génocide
Couverture Anatomie d'un génocide

« Un magistral exercice de microhistoire. »
Le Monde, Marc Semo

« Un livre-enquête exceptionnel. Un très grand livre. Poignant. Glaçant. Sidérant. »
Le Figaro Magazine, Jean-Christophe Buisson

« Le grand historien Omer Bartov raconte l'extermination des Juifs de Buczacz et nous fait comprendre comment celle-ci s'inscrit dans le temps long. [...] voilà pourquoi il faut lire ce livre. »
Charlie Hebdo, Guillaume Erner

« Dans une enquête prenante, l'historien américain Omer Bartov révèle comment toute une population juive a été exterminée en Ukraine. »
LH Le Mag, Laurent Lemire

« Un chef-d'oeuvre »
Philosophie Magazine, Philippe Garnier

« Un magistral exercice de microhistoire. »
Le Monde, Marc Semo

« Il faut lire ce livre. »
Charlie Hebdo, Guillaume Erner

« Un livre-enquête exceptionnel. Un très grand livre. Poignant. Glaçant. Sidérant. »
Le Figaro Magazine, Jean-Christophe Buisson

Couverture L'Empire de la poussière

« Un très beau premier roman. »
France Bleu Azur, Daria Bonnin

«  Francesca Manfredi, la jolie nouvelle voix de la littérature italienne. L'empire de la poussière fait s'entrecroiser surnaturel et réalisme social avec une maîtrise qui force l'admiration. »
Baz'art

«  Le style simple, essentiel et très efficace de l’auteure guide la narration vers son destin, le seul possible. Le livre s’achève avec la fin de la saison lumineuse.  »
italieaparis.net, Stefano Palombari

Couverture L'Empire de la poussière

« Francesca Manfredi a écrit un roman de formation teinté de surnaturel, qui illustre la nécessité, parfois douloureuse, de s’émanciper du conditionnement familial pour forger sa propre destinée. »
L'Obs, Véronique Cassarin-Grand

« Un très beau premier roman. »
France Bleu Azur, Daria Bonnin

« Francesca Manfredi, la jolie nouvelle voix de la littérature italienne. L'empire de la poussière fait s'entrecroiser surnaturel et réalisme social avec une maîtrise qui force l'admiration. »
Baz'art

« Le style simple, essentiel et très efficace de l’auteure guide la narration vers son destin, le seul possible. Le livre s’achève avec la fin de la saison lumineuse. »
italieaparis.net, Stefano Palombari

previous arrow
next arrow
Slider

Elisabeth SAMAMA

Éditrice

Tiffany Meyer

Attachée de presse

Philippe Lakits

Graphiste

© Scorpion Dagger
Des auteurs au service des auteurs

Des auteurs talentueux et reconnus s’associent à l’agence afin de proposer un accompagnement littéraire. Aguerris à l’exercice, véritables script doctors de la littérature, ils mettent leur expérience et leurs compétences au service des manuscrits.
Parce que le travail sur un texte est souvent long, solitaire, laborieux, il arrive un moment où tout auteur a besoin d’un regard extérieur, d’une lecture sensible, de conseils précis.