des indépendants de l’édition au service des textes

Nouveautés

Couverture Le bruit de la mer

Sélection prix littéraire de la Porte Dorée

« Le nouveau roman de Faïza Guène mérite tous les prix. »
France Info TV, Patricia Loison

« Un roman d'une justesse folle. »
Slate, Thomas Messias

« Un roman bouleversant. »
Technikart

Couverture La discrétion

Sélection prix littéraire
de la Porte Dorée

« Le nouveau roman de Faïza Guène mérite tous les prix. »
France Info TV, Patricia Loison

« Un grand roman à ne pas manquer ou le portrait d’une femme hors du commun, passée de l’Algérie coloniale à Aubervilliers. »
RFI, Tirthankar Chanda

« Un roman d'une justesse folle. »
Slate, Thomas Messias

« Un roman bouleversant. »
Technikart

« Faïza Guène nous embarque dans une famille hautement touchante. »
Culture 31, Sylvie Vaz

« Un roman drôle et acide. »
Biba

« Une langue gouailleuse et élégante, un regard acéré. »
Le Parisien, Hubert Artus

Couverture Le Fumoir
Couverture Le Fumoir

Sélection Prix de Flore
Sélection Prix Wepler
Sélection Prix L'Impromptu du Premier roman

« C'est un livre féroce. Courageux. Que j'ai lu d'une traite. »
Sarah Chiche, auteur de Saturne, Seuil

« Un récit glaçant, un livre révolté. »
L’Obs, Jérôme Garcin

« Rageur, tonique, percutant. »
Le Point, Sophie Pujas

« Le Fumoir, livre maîtrisé et glaçant. »
ELLE, Sandrine Mariette

« Un livre édifiant, terrifiant, passionnant. »
 Le Magazine de la santé, Marina Carrère d'Encausse

« Les livres qui m'ont frappé sont ceux qui montrent combien notre humanité souffre de cette nouvelle civilisation où il faut être hyper adapté, hyper connecté, hyper en forme, et ce sont des auteurs qui sortent de la route. »
Journal de 13h TF1, Marie-Rose Guarniéri, Librairie des Abbesses

Sélection Prix de Flore
Sélection Prix Wepler
Sélection Prix L'Impromptu du Premier roman

« Le Fumoir, livre maîtrisé et glaçant. »
ELLE, Sandrine Mariette

« Un récit glaçant, un livre révolté. »
L’Obs, Jérôme Garcin

« Rageur, tonique, percutant. »
Le Point, Sophie Pujas

Couverture Calamity Gwenn
Couverture Calamity Gwenn

« L’écrivain a troqué la phrase aseptisée d’Omar et Greg, pour cette gouaille colorée et baroque, cette ivresse de mots qui nous ferait presque tituber d’un mois à l’autre du journal intime, à suivre cette guerrière sentimentale qui nous touche, nous émeut et dont nous pourrions facilement tomber amoureux. »
Le matricule des anges, Thierry Guichard

« De pigalleries en coups de blues, de blessures en coup de coeur, il dresse le portrait d’une féminité libre et séduisante. »
Les inrocks

le matricule des anges couverture

« De pigalleries en coups de blues, de blessures en coup de coeur, il dresse le portrait d’une féminité libre et séduisante. »
Les inrocks

« L’écrivain a troqué la phrase aseptisée d’Omar et Greg, pour cette gouaille colorée et baroque, cette ivresse de mots qui nous ferait presque tituber d’un mois à l’autre du journal intime, à suivre cette guerrière sentimentale qui nous touche, nous émeut et dont nous pourrions facilement tomber amoureux. »
Le matricule des anges, Thierry Guichard

Couverture La grâce
Couverture La grâce

Sélection prix de Flore

Sélection prix Maison rouge

« C'est le grand livre de la rentrée, le plus émouvant, le plus personnel, le plus culotté, à la hauteur du Très-Haut. »
Le Figaro Magazine, Frédéric Beigbeder

« C'est le grand livre de la rentrée, le plus émouvant, le plus personnel, le plus culotté, à la hauteur du Très-Haut. »
Le Figaro Magazine, Frédéric Beigbeder

« Et si l’événement de la rentrée littéraire n’était pas Yoga d’Emmanuel Carrère, mais La grâce de Thibault de Montaigu, un récit bouleversant. »
L'opinion indépendante, Christian Authier

« C'est Françoise Sagan qui aurait rencontré saint Augustin. Bonjour allégresse. »
La Vie, Marie-Lucile Kubacki

« Quel livre aimeriez vous voir couronner chez Drouant le 10 novembre prochain ?
- Un livre de Thibault de Montaigu qui s’appelle La Grace; c’est un récit d’experience spirituelle comme je n’en avais pas lu depuis assez longtemps. »
Le masque et la plume, Jérôme Garcin et Michel Crépu

« Si Montaigu parle du plus vieux mystère du monde, il le fait de manière moderne en mêlant autofiction, enquête et essai. Difficile de ne pas être sensible à un tel texte. »
L'Express, Louis-Henri de La Rochefoucauld

Sélection prix de Flore

Sélection prix Maison rouge

« C'est le grand livre de la rentrée, le plus émouvant, le plus personnel, le plus culotté, à la hauteur du Très-Haut. »
Le Figaro Magazine, Frédéric Beigbeder

Couverture Rumeurs d'Amérique
Couverture Rumeurs d'Amérique

Yann Barthès reçoit Alain Mabanckou dans Quotidien
TF1, Quotidien, Yann Barthès

« Un livre léger et profond, drôle et poétique, coups de cœur et coups de griffes. »
RFI, Une semaine d'actualité, Chantal Lohro

Patrick Cohen fait sa rentrée sur Europe 1 avec Alain Mabanckou
Europe 1, L'invité de midi, Patrick Cohen

Alain Mabanckou invité de Caroline Broué sur la matinale de France Culture
France Culture, L'invité(e) culture, Caroline Broué

La rentrée de la matinale sur France Inter avec Alain Mabanckou
France Inter, Le grand entretien, Nicolas Demorand, Léa Salamé

« Alain Mabanckou nous livre enfin son autobiographie américaine à sauts et à gambades. »
Entretien Le Point, Valérie Marin La Meslée et Christophe Ono-dit-Biot

« Un passionnant carnet de bord. »
L'Obs, Didier Jacob

Yann Barthès reçoit Alain Mabanckou dans Quotidien
TF1, Quotidien, Yann Barthès

« Un livre léger et profond, drôle et poétique, coups de cœur et coups de griffes. »
RFI, Une semaine d'actualité, Chantal Lohro

« Alain Mabanckou nous livre enfin son autobiographie américaine à sauts et à gambades. »
Entretien Le Point, Valérie Marin La Meslée et Christophe Ono-dit-Biot

Couverture Chienne
Couverture Chienne
Sélection Prix Sade

« Un récit dont les ellipses en disent autant que les souvenirs de terrible maltraitances. Sans trace d’un quelconque exhibitionnisme, cette autofiction parle surtout de survie. »
L'Obs, Amandine Schmitt

« Marie-Pier Lafontaine raconte, dans une langue d’une puissance inouïe, ce que le patriarcat et la misogynie millénaire peuvent produire de pire. »
Causette, Sarah Gandillot

« Des phrases sèches et brutales, des pages qui se résument parfois à quelques mots, des pensées fulgurantes. »
Lire Le Magazine littéraire, Camille-Élise Chuquet et Baptiste Liger

Sélection Prix Sade

« Un récit dont les ellipses en disent autant que les souvenirs de terrible maltraitances. Sans trace d’un quelconque exhibitionnisme, cette autofiction parle surtout de survie. »
L'Obs, Amandine Schmitt

« Marie-Pier Lafontaine raconte, dans une langue d’une puissance inouïe, ce que le patriarcat et la misogynie millénaire peuvent produire de pire. »
Causette, Sarah Gandillot

Couverture Requiem pour une apache
Couverture Requiem pour une apache
Finaliste Prix de la Ville
de Cormontreuil

« Requiem pour une Apache virevolte, sombre et tragique, avec la conscience que tout commencement a une fin — et que seuls les grands destins s’accomplissent dans la gravité. Peut-être avons-nous là le dernier des drames romantiques comme l’avait dit Hugo, en "peinture totale de la nature", avec cette association, elle aussi tout en oxymore, de grotesque et de sublime. »
Actualitté, Nicolas Gary

« Gilles Marchand a clairement franchi une étape supplémentaire dans son parcours d’écrivain, et, avec Requiem pour une Apache, il exprime une profondeur qui n’a rien de sage, et une énergie réellement contagieuse. »
Addict-Culture, Catherine Do-Duc

Finaliste Prix de la Ville de Cormontreuil

« Requiem pour une Apache virevolte, sombre et tragique, avec la conscience que tout commencement a une fin — et que seuls les grands destins s’accomplissent dans la gravité. »
Actualitté, Nicolas Gary

Couverture L'Inconnue de la Factory
Couverture L'Inconnue de la Factory

« Basile Panurgias est connu pour son originalité et son humour satirique. »
L'Obs, Véronique Cassarin-Grand

« L'Inconnue de la Factory, c'est Alain-Fournier perdu au pays de Jay Mclnerney. »
Technikart, Louis-Henri de la Rochefoucault

« Basile Panurgias est connu pour son originalité et son humour satirique. »
L'Obs, Véronique Cassarin-Grand

« L'Inconnue de la Factory, c'est Alain-Fournier perdu au pays de Jay Mclnerney. »
Technikart, Louis-Henri de la Rochefoucault

Couverture Rumeurs d'Amérique
Couverture Elle a menti pour les ailes

Conseil éditorial : Elisabeth Samama

Prix littéraire « Le Monde » 2020

Prix littéraire
« Le Monde » 2020

Pour la première fois le prix littéraire du Monde est attribué à un premier roman

Conseil éditorial : Elisabeth Samama

Prix littéraire « Le Monde » 2020

Pour la première fois le prix littéraire du Monde est attribué à un premier roman

previous arrow
next arrow
Slider

Elisabeth SAMAMA

Éditrice

Tiffany Meyer

Attachée de presse

Philippe Lakits

Graphiste