Le fumoir

Marius Jauffret

Sélection Prix de Flore
Sélection Prix Wepler – Fondation La Poste
Finaliste Prix L’Impromptu du Premier roman

En tête de la liste de mes cauchemars, dans les livres, les films et dans la vie, il y a le type accusé à tort, qui moisit dans une cellule ou qui grille sur une chaise électrique en clamant « je suis innocent ». Je n’avais jamais pensé aux victimes de l’enfermement sous contrainte en hôpital psychiatrique. Jamais en termes de hantise personnelle, et puis j’ai lu le manuscrit de Marius Jauffret.

Désormais, grâce à lui, je ne rêverai plus de gifler une supérieure hiérarchique incompétente, je ne consommerai plus le verre de trop à une terrasse, je veillerai à ne pas me mettre mes enfants à dos, je ne serai ni pauvre, ni seule, ni triste, désormais, je sais que je peux être enfermée pour ça. Dans des services psychiatriques où la moindre des punitions est la privation de liberté.
Ils sont cent mille par an enfermés contre leur volonté dans des conditions ubuesques. Pour les sensibles, les paranoïaques, les éternels coupables, pour ceux qui apprécient le genre humain et goûtent moyennement l’injustice, pour les raisonneurs qui ont néanmoins le sens de l’absurde, pour les fumeurs et les anciens fumeurs, pour ceux qui aiment rire et grincer des dents, pour nous tous, aussi sains et sensés que fragiles et barjots,  il y a Le Fumoir de Marius Jauffret.

Un bout de bitume couvert de mégots, la devanture flashy d’un primeur chinois, des tessons de bouteille luisant sur un toit de Paris, le désarroi d’une artiste enfermée par son père, d’une vieille enfermée par sa fille, la cruauté d’un psychiatre dévoré par la toute-puissance, la drôlerie des maniaques, la supplique des angoissés, la joie de trop boire, la peur de devenir vraiment fou, l’ennui, l’ennui, l’ennui, pour tout ça, Marius Jauffret a trouvé les mots. Et c’est beau.

E.S.

A paraître aux éditions Points

Éditions Anne Carrière

« Rageur, tonique, percutant. »

Le Point, Sophie Pujas

« Un récit poignant. »

Le Monde des Livres, Macha Séry

« C’est un livre féroce. Courageux. Que j’ai lu d’une traite. »

Sarah Chiche, auteur de Saturne, Seuil

« Le Fumoir, captivant récit autobiographique de son séjour en hôpital psychiatrique, dont il dézingue avec noirceur et lucidité le système. »

L’Obs, Amandine Schmitt

« Un récit glaçant, un livre révolté. »

L’Obs, Jérôme Garcin

« Prisonnier d’un asile malgré soi : temps suspendu, existence itou. »

Actualitté, Victor de Sepausy

« Loin du simple récit autobiographique, Le Fumoir est un réquisitoire contre les internements forcés, et un portrait de celles et ceux avec qui le jeune homme a alors partagé ses jours, ses nuits, ses cigarettes. »

LIRE Le Magazine littéraire, Hubert Artus

« Marius, un prénom à surveiller. »

LH Le Mag, Sean James Rose

« Le Fumoir, livre maîtrisé et glaçant. »

ELLE, Sandrine Mariette

« Vol au dessus d’un nid de coucou version 2020 »

Baz’art

« Un récit fluide et glaçant. »

Télé Loisirs, Corinne Calmet

« Un témoignage hors normes et bouleversant. »

Vaucluse Matin, Florence Dalmas

« Un récit touchant et convaincant. »

Le Soir, Pierre Maury
lecteurs.com, Karine Papillaud

« La force du témoignage de Marius Jauffret vient de sa spontanéite. »

AOC, Emmanuel Venet

« Un poignant témoignage. »

Ça m’intéresse santé, Juliette Serfati
RTBF

« Sous Couverture », Lucile Poulain

I
France Culture

« La Grande Table », Olivia Gesbert

I
Europe 1

« Hondelatte raconte », Christophe Hondelatte

I
Vivre FM

« Entre nous », Élise Blanchard

« Le Fumoir, récit fulminant et sarcastique de son internement forcé. »

Arte, 28′, Elisabeth Quin

« Le Fumoir, une histoire de fous devenue un roman. »

Journal d’Arte, Julien Welter

« Les livres qui m’ont frappé sont ceux qui montrent combien notre humanité souffre de cette nouvelle civilisation où il faut être hyper adapté, hyper connecté, hyper en forme, et ce sont des auteurs qui sortent de la route. »

TF1, Journal 13h, Librairie des Abbesses, Marie-Rose Guarniéri

« Un livre édifiant, terrifiant, passionnant. »

France 5, Le Magazine de la santé, Marina Carrère d’Encausse