Les veilleuses

Solenn Bardet

Tulipamwe naît chez les Himbas, d’une mère autochtone et d’un père français – un conseiller spécial de la cellule africaine, pressé de quitter la Namibie pour retrouver les couloirs du Quai d’Orsay.
Tulipamwe grandit sur cette terre rouge qu’elle chérit, mais aussi à Paris, par intermittences, riche de sa double origine. Au fil des années, la question de son appartenance devient plus complexe et dérangeante. La découverte d’un génocide perpétré par les Allemands dans le Sud Ouest africain au début du xxe siècle ajoute à sa confusion.
Bientôt cependant, comme pour l’aider à se définir, un projet gouvernemental de barrage est annoncé, qui menace la vie de son peuple semi-nomade.

Couverture Les veilleuses

Éditions Robert Laffont

« Solenn Bardet livre une chronique pleine de poésie et de suspens. »

Madame Figaro, Isabelle Potel

« Solenn Bardet met en roman sa passion pour les Himbas de Namibie. »

LH Le Mag, Jean-Claude Perrier

« Un beau roman doux-amer. »

La Provence

« Solenn Bardet nous emmène aux confins de la Namibie à la rencontre de sa famille de cœur. »

I
France Inter

« Le temps d’un bivouac », Daniel Fiévet

« Un magnifique récit graphique rouge Himba. »

I
RCF

« Visages », Thierry Lyonnet

« Un beau roman qui nous apprend toute la culture Himba. »

I
France Bleu loire océan

« C’est l’Happy Hour »,  Faustine Benoit de la librairie La Géothèque, Nantes

I
RFI

« Vivre Ailleurs », Corinne Mandjou